Joël Smets: ‘Nous avons vraiment une chance’

~Joël Smets, le coach fédéral de la Fédération Motocycliste de Belgique, pensait avoir tout bien arrangé lors du Flanders Masters à Balen. Avec Jeremy Van Horebeek; Kevin Strijbos et Julien Lieber Il avait sélectionné nos meilleurs coureurs GP à ce moment. Mais ensuite Kevin s’est blessé lors du MXGP à Mantova après que Clément Desalle avait déjà lui-aussi dû mettre fin à sa saison.
Avec la même sélection que l'an dernier à Kegums (Lettonie), Joel Smets visait déjà une place au podium du Motocross des Nations à Ernée en France et peut-être même plus. Coup de tonnerre lorsque son poulain Kevin Strijbos dans la course de qualification du Grand Prix de Lombardie s’est de nouveau blessé à son pouce et se trouvait déjà le lundi suivant sur la table d'opération du Docteur Claes à Herentals. Et maintenant?
Joel Smets: "C’était très dur pour moi. En tant que coach des pilotes chez l'équipe d'usine Suzuki, j’ai travaillé pendant trois ans avec Kevin et a pu obtenir de bons résultats. J’espérais cette année de mettre la cerise sur le gâteau et dire au revoir en beauté, mais ceci fut un véritable anti-climax.
« A Mantova, j’ai déjà eu des contacts avec le manager de l'équipe de Jens Getteman qui était prêt à préparer une Honda 450. Brent Vandoninck était lui-aussi une option mais dans ce cas, soit lui, ou soit Julien Lieber, devait rouler sur une autre moto. Finalement, j’ai pris contact avec Ken De Dycker. Il était de nouveau prêt sur le plan physique et allait reprendre quelques jours plus tard ses entraînements à moto ".
Joel Smets a également choisi l'expérience et les qualités de Ken De Dycker qui a aidé notre pays à accéder à la victoire, en 2013 à Teutschenthal, grâce à sa deuxième place dans la dernière manche. .
Joel Smets : "Ken a déjà repris l’entrainement physique depuis quelques semaines et les premiers entraînements à moto se sont déroulés positivement. Il est très motivé pour défendre nos couleurs. Il connaît évidemment le goût sucré de la victoire. Il participera encore au championnat de Belgique à Mont-Saint-Guibert, le 6 septembre et probablement également au Dutch Open à Oss le 20 septembre en préparation d’ Ernée ».
Joel Smets pense que la lutte pour le titre sera une bataille entre la France, les ‘Belgian Knights’, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.
La France est clairement favorite avec le leader actuel du Championnat du Monde, Romain Febvre, le deuxième au classement, Gauthier Paulin et Marvin Musquin qui est actif aux Etats-Unis. Les Américains viennent avec Justin Barcia, Jeremy Martin et Cooper Webb. Pour la Grande-Bretagne, nous savons que Shaun Simpson et Max Anstie seront en bonne forme. Ils ont réalisé une fin de saison très forte et ont encore récemment remporté tous les deux le Grand Prix de Belgique.
« Avec Jeremy Van Horebeek, Ken De Dycker et Julien Lieber nous avons une équipe où chaque coureur peut terminer dans le top cinq. Aux nations, cela peut être suffisant pour la victoire », explique Joel Smets.
Le circuit à Ernée est un circuit dur selon le coach fédéral: « Presque tous les coureurs d'Europe y ont déjà roulé lors des différents GP. C’est un circuit difficile et très spectaculaire mais ceci n’est pas un désavantage pour nous. »
Il y a exactement 10 ans que le Motocross des Nations a également eu lieu à Ernée. Les spectateurs étaient venus en grand masse et cette année, cela ne sera pas différent avec une équipe française qui part comme grand favorite.

Bijlagen